La voile, ce merveilleux outil thérapeutique. 

La majorité des méta-analyses réalisées depuis plus de 30 ans s’accordent sur un point : ajouter de l’exercice physique à une prise en charge classique est un atout majeur pour le patient. 

Stimulante et équilibrante pour le cerveau et le corps, la pratique sportive contribue à l’augmentation des chances de guérison face à la maladie. Que ce soit face à la dépression au burn-out, aux addictions, aux pathologies mentales, au handicap, au cancer, de nombreux facteurs sociaux et psychologiques aident à comprendre le rôle de l’exercice physique dans la diminution des symptômes, au-delà des fondements physiologiques qui le prouvent. 

Diminuant l’impact des effets indésirables des traitements l’exercice physique améliore leur tolérance et leur efficacité.  Il renforce le système immunitaire et diminue la sensation de douleur et de fatigue.

Depuis le 26 janvier 2016, la loi française reconnait le sport comme une thérapeutique non médicamenteuse à part entière. La pratique physique et sportive devient un élément du parcours de soin hospitalier mais aussi ambulatoire. 

Les patients qui ont dû lutter contre la maladie considèrent que le sport leur a fourni de l’énergie et un objectif à atteindre. Il a aussi amélioré leur estime de soi et leur humeur, a régulé leur appétit et leur sommeil, et les a distraits de leurs pensées négatives. Et pour ceux qui pratiquent en groupe, le sport permet de créer de nouveaux liens sociaux, de renouer avec les autres. 

La voile ne fait pas exception à la règle. En France, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada, elle fait et continue à faire ses preuves comme thérapie sportive à part entière. Naviguer en étant acteur au sein d’un équipage, redonne confiance, confiance en soi et confiance dans les autres. C’est une réelle école de la vie, où il faut coordonner ses actions en harmonie avec ceux des autres et en rapport à la nature. 

« Voile en tête », « 30 jours en mer, après ça ira mieux », « Les Matelots de la vie », « La voile thérapeutique », « Extrados » … Toutes ces associations diffusent le même message : la voile mène sur le chemin du mieux-être. Être sur l’eau aide à guérir et à se reconstruire.

« Guérir en Mer », s’inscrit dans la continuité de toutes ces associations qui considèrent la mer comme une alliée au service du soin. L’association organise des événements pour les professionnels de santé, afin qu’ils découvrent pour eux-mêmes cet outil thérapeutique mais qu’ils puissent également le transmettre à leurs patients.

Marine CREST-GUILLUY

n'en restez pas là !

PLUS D'ARTICLES À EXPLORER

Sortie enfant malade

La voile à Marseille

clubs nautiques Les régates Les événements autour de la voile : familles, enfants…

RESTEZ INFORMÉS